#Culture déconfinée

 

 

 

La culture déconfine enfin à l’ Ancien-monastère de Sainte-Croix !!!
La commission culture s’est réunie et a cogité pour préparer la reprise l’activité culturelle dès le début juillet….
la programmation a été revue, modifiée, adaptée avec les artistes … les jours de visite et horaires aménagés en tenant compte des protocoles sanitaires en vigueur…

Télécharger le programme complet modifié

Les plaquettes modifiées vont de nouveau être à disposition dans les commerces et dès à présent nous pouvons vous donner rendez-vous dès le 5 juillet !!!

 

 

 

Culture confinée #8 Exposition Marie Pouillaude
Marie Pouillaude travaille le papier découpé.
Quête et plaisir toujours renouvelé de la matière papier, papier gouaché, papier imprimé, papier gaufré ou texturé, déchiré, découpé, collé.
Son guide est la couleur et ses infinies nuances, son exigence est la rigueur de la construction et de la mise en page.
Marie se passionne pour le livre et en a illustré une dizaine,
seule ou en collaboration avec des auteurs,
pour les enfants ou pour les adultes, souvent en hommage à Die et au Diois.
Brasserie des écoles

 

 

 

Die entre mêl

 

 

 

 

 

 

Fonds sous-marins

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Fondeaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Culture confinée #7 Trous noirs à l’Horizon(S) !
Jérôme et Arthur, de la compagnie Les non alignés nous a concocté une petite « confinerie » en direct de la station spatiale internationale ! En attendant d’embarquer dans un vaisseau spatial avec eux à la découverte des trous noirs, un avant-goût d’Horizon(S), voyage vers un trou noir.
 https://youtu.be/Uw7XfuE1K3Y

 

 

 

 

 

 

Culture confinée #6
Chaâbi, jazz & strings
Koum Tara est le fruit (délicieusement savoureux) de la rencontre entre quatre univers musicaux : musique traditionnelle Chaâbi, quatuor à cordes classique, musiques actuelles et jazz. La matière première a été extraite du répertoire traditionnel du chanteur Chaâbi algérien Sid Ahmed Belksier. Ces thèmes ont été travaillés, déformés, ré-harmonisés, restructurés, pour créer un spectacle original métissant et croisant les cultures. Chaque musicien apporte son identité et son savoir-faire spécifique au sein d’une même œuvre.

En attendant de pouvoir  accueillir l’ensemble Koum Tara en résidence à l’Ancien Monastère, nous vous invitons à prendre connaissance de ce fabuleux univers musical !
 https://youtu.be/JTS7wY6cyK4

 

 

 

 

 

Culture confinée #5 Exposition
Karine Mari (suite et fin)
Nice, monastère de Cimiez, acrylique et pyrogravure.
Découvrez plus d’œuvres de Karine Mari !
FB
https://youtu.be/0iYhot9ZXoE
www.karine-mari.com
Culture confinée #5 Exposition Karine Mari (suite)
PHOTO 4
Amulettes, gris – gris etc…
, modelages, pâte de cellulose.
Bijoux de mur

 

 

 

 

 

 

 

 

Culture confinée #5 Exposition Karine Mari(suite)
Photo  3  Conteuses
…modelages, pâte de cellulose.personnages
féminins, inspirés par la nature (fruits, cocons…), chacun est
unique…porteur d’une histoire.
Culture confinée #5 Exposition Karine Mari (suite)
Photo 2 – Vercors
Acrylique sur toile,  évocation du monde minéral, de la montagne … en général… et tout particulièrement du Vercors.

 

 

 

 

 

Culture confinée #5
La culture confinée se poursuit avec une exposition de Karine Mari
.
ll est des lieux privilégiés, où le silence impose sa subtile omniprésence, lieux dans lesquels peut particulièrement s’opérer son écoute..
Alain Corbin
Des lieux entre Provence et Italie dont je cherche à saisir l’esprit, la singularité…par le travail de la couleur, du papier.
Des lieux parfois aussi investis avec des sculptures de pâte de cellulose.
L’exposition « Loin du bruit du monde…
les lieux de silence » prenait tout son sens dans
l’ancien Monastère de Sainte-Croix.
Elle ne pourra se tenir cette année comme prévu. Ce temps de pause, imposé, loin de ces lieux me les rend encore plus indispensables. Leur essentiel n’en sera que renforcé…un essentiel à retranscrire…pour une prochaine exposition.
Karine Mari

Enso : installation pâte de cellulose et moelle de rotin, en référence au signe japonais symbole autant de vacuité que de plénitude.

 

Culture confinée #4                                
La culture confinée, c’est aussi la solidarité. Voyant naître nos « confineries », Duo Rimes, qui s’était produit en juin dernier à l’Ancien Monastère, nous a spontanément proposé de réaliser une petite vidéo de leur spectacle. C’est chose faite… Steel-drum, guitare et voix : on vous laisse vivre ou revivre ces moments. Merci Martine et Jean-Pierre !
https://youtu.be/wGPaI2RnmY4

 

 

 

 

 

Culture confinée #3                                                          
Le spectacle vivant, c’est aussi pour le tout jeune public, nous l’avons vérifié ! En novembre dernier, quelques jeunes enfants, à partir de 8 mois, ont pu assister avec leurs parents au spectacle « Le rêve d’Inoé » de la compagnie Grand Rivage. Un spectacle pour un danseur et un banjo, baigné dans des lumières douces.  Des petits yeux grands écarquillées, des rires… tout le monde a été conquis.  Merci Benjamin et Claire pour ces instants magiques !
Lien
https://vimeo.com/401107321

 

 

 

 

 

Culture confinée #2, expo photos d’Alistair Borland (suite et fin)
Photo 5- Belle vue
The view from But St. Genix across the landscape mesmerised me.
Le paysage depuis le But St Genix, dans le calme absolu.

 

A notre demande, Alistair nous a fait le grand plaisir de nous présenter les photos des 5 derniers jours.
Il nous a cependant écrit avec humour :
“The whole point of taking pictures is so that you don’t have to explain things with words.” Elliot Erwitt.
« Le but de prendre des photos est de ne pas avoir à expliquer les choses avec des mots.” Elliot Erwitt.
Pour terminer cette expo virtuelle, vous trouverez d’autres œuvres d’Alistair dans la vidéo ci-dessous :
https://youtu.be/rL660NW6pyU

 

Culture confinée #2, expo photos d’Alistair Borland (suite)
Photo 4- Repose

 

Above the Valley, on the Vercors plateau, the goddess rested upon the virgin snow.
Sur le plateau du Vercors surplombant la vallée, la déesse se reposait sur la neige immaculée.

 

 

 

Culture confinée #2, expo photos d’Alistair Borland (suite)
Photo 3- Frost One very cold morning
Le givre d’un matin très froid
 

 

 

 

 

Culture confinée #2, expo photos d’Alistair Borland (suite)

Photo 2 – Poppies
Taken a few summers ago behind our house.
Une photo prise il y a quelques étés derrière notre maison

 

 

 

 

 

Culture confinée #2, Expo photos d’Alistair Borland

Avec la complicité des compagnies et des artistes qui devaient se produire à l’Ancien Monastère, nous vous proposerons régulièrement quelques petites »confineries », épisodes de culture confinée à déguster sans modération !
Nous avons demandé à Alistair Borland, qui devait exposer ses photos du 11 au 30 avril, de nous faire une sélection de ses œuvres pour les partager avec vous.
Voici comment il se présente:
« These photographs catalogue my journeys in and around the Quint Valley, where ilive, and document myexperiences of it.My observations, or photographs, represent me ‘losing my mind’ whilst ‘finding mysoul’ or in other words,less thinking and more feeling.I hope you enjoy a few moments of my journey too »
« Ces photographies illustrent et documentent mes aventures dans et autour de la Vallée de Quint où je vis. Mes observations (ou photographies) me représentent quand, perdant la raison, je retrouve mon âme,et quand diluant la pensée, je retrouve la sensation »
Alistair John Borland,Le Moulin Du Rivet,Vallée de Quint.
Photo 1- Forêt Magique.
Taken in the spring in the forestopposite our house,using a technique called ICMor (intentional camera movement)
La forêt en face de notre maison, photographiée au printemps avec la technique dite ICM (mouvement intentionnel de la caméra
Culture confinée #1   

Avec la complicité des compagnies et des artistes qui devaient se produire à l’Ancien Monastère, nous vous proposerons régulièrement quelques petites « confineries », épisodes de culture confinée à déguster sans modération! Ces confineries nous aideront à attendre des temps meilleurs où nous pourrons à nouveau nous réunir pour applaudir le spectacle vivant ou admirer les créations des artistes.
C’est la compagnie L’embarquée qui ouvre le bal. Claudine et Charlène auraient du venir jouer le 21 mars dernier, pour leur spectacle A tous ceux qui aiment se salir en parlant. Mais ce n’est que partie remise! Merci les artistes!