Les jardins du Monastère de Sainte-Croix

L’ancien Monastère de Sainte-Croix est entouré d’un vaste parc organisé en terrasses.
Le jardin ethnobotanique, situé au-dessus du parking du Monastère, propose des collections de plantes aromatiques et médicinales.
Depuis 2018, Lise-May Viment, sociétaire de la SCIC, a installé son activité économique de valorisation du jardin et transformation de plantes au cœur du parc du Monastère. Dans ce cadre, elle vous propose des visites guidées et des ateliers (voir ci-dessous).
Ce parc privé de 2 hectares est mis à la disposition des hôtes du Centre d’Accueil International (logés dans les bâtiments). Néanmoins, une grande partie des espaces est en accès libre.
Son entretien et son amélioration continus visent à valoriser ce lieu patrimonial grâce à un aménagement harmonieux, propice à la balade, à la découverte botanique et à la déconnexion.
Il est entretenu grâce à l’intervention de membres de la Société Coopérative Nouveau Monastère qui gère le lieu. Professionnels et bénévoles, ayant des connaissances et savoir-faire botaniques, passent environ 1000 heures par an pour différents travaux.
Nous vous invitons à soutenir ces actions en apportant une contribution libre dans la tirelire-nichoir située sous le kiosque du jardin botanique.
Le parcours forestier : En descendant en contrebas du Monastère, comme une invitation au voyage, vous pouvez déambuler en suivant un sentier à la découverte d’une grande variété d’essences d’arbres. Comptez 35 à 45 minutes de balade.
L’étude des plantes fait partie de l’histoire du lieu : Installés du XIIème au XVIIème siècles, les moines de l’ordre de Saint-Antoine sont réputés pour l’utilisation de l’herboristerie médicinale et pour leurs travaux sur le «feu de Saint-Antoine», empoisonnement dû à l’ergot de seigle.
La production et la cueillette des plantes médicinales et aromatiques tiennent une place importante dans la Vallée de Quint dont le Monastère de Sainte-Croix est la porte d’entrée.
Enfin, un jardin dit « des moines » est réservé aux hôtes dans le cadre de leur séjour ou accessible à l’occasion d’événements.
Evénement à ne pas manquer :  Les Rendez-vous aux jardins 2021 (les rendez-vous 2020 sont annulés).

 

Le jardin botanique
Il a pour vocation d’être une vitrine de cette richesse locale, de conserver et de valoriser le patrimoine culturel et naturel de la vallée de la Drôme.
Cet herbier vivant, véritable outil de sensibilisation, d’animation et de formation, présente plus de 300 espèces végétales et met en avant les relations hommes-plantes, dans leurs dimensions historiques, ethnologiques et botaniques.
Les parterres sont organisés ainsi :
Une classification botanique
par famille : Apiacées, Astéracées, Lamiacées, Papavéracées, Rosacées
par genres : Sauges, Lavandes, Thyms, Menthes, Armoises
Une classification ethnographique
mettant en avant leurs usages traditionnels et locaux :
alimentaires : potagères, condimentaires, petits fruits, céréales
médicinaux : dépuratives, vulnéraires, calmantes, respiratoires, gynécologiques.
Visites guidées et ateliers de plantes proposées par Lise-May Viment, naturopathe
Les jours et tarifs pour 2020 seront communiqués quand l’activité du site reprendra. Merci de votre compréhension.

 

 

 

 

 

Contactez Lise-May, Les Fleurs de May au 06 71 83 98 14.
Vous pouvez visiter le jardin librement en respectant à condition de respecter le travail réalisé et les plantes : ne pas cueillir les fleurs ou marcher dans les carrés, ne pas laisser vos déchets, interdit aux chiens.
En échange de votre visite, nous vous invitons à soutenir l’entretien et la valorisation du jardin en apportant une contribution libre. Un nichoir-tirelire est disponible à cet effet sous le kiosque.

Un plan du jardin est disponible à l’accueil du Monastère ou sous le kiosque du jardin botanique.